Fessée pour les 3 inséparables (suite 3)

Les demoiselles redescendent dans de jolies petites robes, amples, assez courtes pour aérer leurs fesses bouillantes! Mon chéri a les yeux exorbités face à ces trois belles jeunes filles toutes fraiches, même si leurs visages déconfits montrent une image tristoune, suite à la dégelée de Maman Chloé qui n’a pas fait semblant. Mon Bernard, qui a bien compris qu’elles ont eu affaire à moi pour leur bêtise, ouvre ses bras et les accueille toutes les trois avec tendresse, tel un Papa câlin et consolant. Dans le même temps, il est plus que ravi d’avoir dans ses bras d’aussi belles jeunes filles, dont l’une des siennes. Cela me fait gentiment ronchonner envers mon fougueux colosse de mari, ce qui fait rire toute le monde, au final!

MAMAN CHLOÉ : « Eh bien, Bernard, ta p’tite femme chérie ne te suffit plus ? Il te faut de la chair fraîche, tendre et moelleuse ? Celle de ton épouse s’est flétrie ? »

Mon chéri relâche les filles qui sont blotties contre lui. Elles partent dans un fou rire incontrôlable. Lui rougit comme un gamin, surpris par ma réflexion, et se défend comme il peut:

PAPA BERNARD : « Bien sûr que non, mon  amourrrrr! Je les console, c’est tout, car je pense d’après les bruits qui me sont parvenus, que ta main les a plus que bien servies et que leurs fesses doivent êtres du genre bouillantes! Alors je vais aller chercher 3 coussins, au salon, pour qu’elles puissent déjeuner de façon un peu plus confortable. Ça ne t’ennuie pas ma chérie ? »

MAMAN CHLOÉ : « Non, tu peux prendre soin de ces 3 gazelles, à la condition de ne pas oublier ta p’tite femme! Et je te confirme, en effet, que ma main a bien soigné leurs fesses, pour cette bêtise de gamines! N’est-ce pas mesdemoiselles ? »

Les 3 jeunes filles rougissent comme des betteraves et hochent la tête en signe d’accord, se sentant un peu miteuses pour leur ânerie. Le Commandant revient avec ses coussins et les dispose sur les chaises, tout en faisant de grands sourires aux filles qui les lui retournent, toujours aussi cramoisies! Là, je l’attrape par le bras et l’enlace, en ajoutant une réplique qui va faire glousser les filles:

MAMAN CHLOÉ : « BERNARD! N’en rajoute pas trop, mon chéri! Je sais que ces demoiselles sont charmantes, mais je te rappelle que parmi elles, il y a une de tes filles et ta nièce! Alors embrasse plutôt ta merveilleuse petite femme.»

Il ne lui en faut pas plus pour réagir, me serrant dans l’étau de ses bras! Ses lèvres fondent sur les miennes pour un baiser très langoureux, comme il en a l’habitude. Je le repousse gentiment et nous passons à table. Les filles sont mortes de rire, tout en s’asseyant avec précaution, en dépit de la protection des coussins. Leurs fesses doivent être encore bien chaudes et sensibles! Le repas se déroule dans la bonne humeur. Les filles se dandinent légèrement, du fait de la station assise. Nous prenons le café au salon et vers 16h30, après leur cours de danse, ma sœur et Christian ramènent mes deux choupettes. Kevin les accompagne. Les petites filent aussitôt vers leurs chambres avec leur cousin. Une conversation s’engage entre les adultes et les 3 ados présentes, qui semblent un peu gênées par le sujet abordé. Ma sœur m’explique en effet qu’hier soir, elle a dû remettre de l’ordre entre Gaëlle, Manon et Kevin qui se chamaillaient (classique!). Aujourd’hui, tout a été pour le mieux. Bien entendu, elle interroge les filles sur leur soirée pyjama et moi sur notre journée.

SŒURETTE : « Alors dites-moi, les filles ? Vous vous êtes bien amusées, hier soir? »

Elle obtient un « Oh oui, beaucoup! Tata/ Maman/ Stéphanie » respectueux de la part des trois gazelles qui rougissent comme des tomates. Puis, se tournant vers moi, elle ajoute:

SŒURETTE : « Très bien, je suis contente pour vous. Et toi, ma Chloé chérie, ta journée s’est bien passée avec ton homme ? »

Un peu confuse et rougissante -je repense aux tendres égards de mon époux-, je regarde sœurette et lui réponds:

MAMAN CHLOÉ : « Oui, il a été égal à lui-même et même un peu plus! Et la journée s’est bien passée, mise à part un petit incident domestique que j’ai réglé comme il se doit, à ma façon! »

Stéphanie, légèrement interloquée, insiste. Et je vois alors les visages de 3 grâces pâlir, puis rougir de honte, ayant bien compris que leurs cas allaient être évoqués. Mais je ne peux me dérober face à ma sœur, qui m’accuserait de lui avoir caché des choses: cela entacherait notre complicité. Néanmoins, je fais en sorte d’enrober l’incident, afin qu’elle ne s’emballe pas et chope sa fille pour lui en coller une autre, au motif d’avoir contrarié sa tante. C’est donc un peu perturbée et balbutiante que je lui réponds:

SŒURETTE : « C’est-à-dire ? Explique-toi, je ne comprends pas. »

MAMAN CHLOÉ : « Bahhhh…Euhhhh, Steph! C’est-à-dire, que ces jeunes demoiselles ont trouvé amusant de transformer la salle de bains en pataugeoire! Comme le font souvent Gaëlle et Manon! Sauf que là, s’agissant d’adolescentes intelligentes et responsables, j’ai encore moins apprécié ce désordre plus commun à mes deux choupettes! Et, dans la mesure où elles s’étaient conduites comme des gamines, j’ai décidé de les punir comme telles! Voilà!»

Les trois gazelles sont rouges pivoines. L’une d’entre elles tremble de peur, connaissant sa mère qui n’apprécie pas du tout qu’elle ennuie sa Tante.

SŒURETTE : « Tu as bien fait, ma chérie et j’en aurais fait autant. Je te félicite pour ton action! »

A suivre…….

2 Réponses à “Fessée pour les 3 inséparables (suite 3)”

  1. Pierre dit :

    Bonjour Chloé,
    Voilà encore un charmant moment de vie en famille que vous nous présentez. Je sympathise avec Papa Bernard, il est bien agréable pour un homme d’âge mûr de recevoir l’affection de trois belles jeunes filles, même si l’on doit subir pour cela une petite pique de jalousie de la part de sa chère et tendre ;) Les grandes demoiselles subissent ensuite un moment de confusion en écoutant Maman Chloé raconter leurs frasques à sa petite sœur. Kevin et les petites ont quant à eux préféré s’éclipser, pour ne pas entendre raconter en détail la façon dont Tata Stéphanie s’y est prise pour mettre un terme à leurs chamailleries…
    Merci beaucoup pour ce texte drôle et tendre.
    Amitiés.
    Pierre.

    • Chloé dit :

      Bonjour Pierre,
      Merci pour ce sympathique commentaire qui fait plaisir et les compliments sur mon récit! Concernant mon époux vous avez raison, il était plutôt aux anges avec ces trois belles jeunes filles, ainsi que pour Kevin et les petites, qui préfère filer, que d’entendre l’explication de sœurette! Merci encore.
      Amitiés
      Chloé

Laisser un commentaire

Le journal de L & M |
Un mâle... des mots |
Desirlove |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Peter Capek
| Gregescortme
| La Maid d'Eva