Première fessée pour Vanessa (suite 6)

Epilogue 4, Maman de Vanessa :

Ne voulant pas d’interférence lors de la rencontre avec la Maman de Vanessa, j’avais appelé sœurette, la sachant libre, pour lui demander si elle pouvait venir à la maison, vers 16h30, surveiller mes deux petites choupinettes. Stéphanie allait amener son fiston et s’occuper des trois collégiennes, auxquelles j’avais indiqué le matin même de revenir directement ici, après les cours. Sa fille n’allait surtout pas contester, s’étant pris une rouste la veille, pour sa colle.

Un peu avant 18 heures, je me présentai chez Mme LEGOFF (la quarantaine comme moi) qui m’accueillit en affichant un regard plutôt revêche. Mais ma stature d’athlète – je la dépasse de plus d’une tête – brisèrent un peu la glace entre nous.

Mme LEGOFF : « Bonjour Mme DEMAÎTRE, entrez donc! Nous allons nous installer au salon, pour discuter, puisque vous avez souhaité me rencontrer au sujet de Vanessa, c’est bien ça ? »

Avec cet accueil plutôt désinvolte, je me rendis compte que la fille était à l’image de sa mère: deux écorchées vives, l’une par la perte de son époux et l’autre en manque de vrais repères! Je  décidai de rentrer dans le tas:

MOI : « Bonjour Mme LEGOFF! En effet, je voulais vous rencontrer, avec la permission de Vanessa, afin de mieux comprendre son comportement quelque peu irrationnel pour une gamine de cet âge. Comme vous le savez, je me suis permis de donner une fessée à Vanessa pour son manque de respect et sa grossièreté envers moi. Je sais que cela vous a horrifié, qu’une étrangère puisse se permettre cela envers votre fille! Mais c’est mon principe d’éducation pour les enfants. Et ce que vous ne savez pas, c’est que le lendemain, Vanessa est venue me remercier de l’avoir fait et s’est confié à moi, ce que j’ai trouvé étonnant n’étant pas sa mère, même si cela m’a fait plaisir! Elle m’a avoué que malgré la fessée, qui lui avait fait mal, elle m’aimait, ce que j’ai trouvé très touchant! »

Tandis qu’elle écoutait mon monologue, le visage de Mme LEGOFF passa par toutes les couleurs. Ses yeux brillaient, perdus dans le vague. Je compris alors que j’avais ouvert une vanne de libération pour la Maman, qui allait elle aussi se confier à moi, sans retenue et avec émotion!

Mme LEGOFF : « Merci Mme DEMAÎTRE, votre honnêteté et votre franchise me font plaisir et je comprends que Vanessa puisse vous aimer, même si parfois votre main droite n’est pas tendre! Je dois vous avouer que sur l’instant j’étais furieuse, vous considérant comme une mégère marâtre! En fait, il faut que vous sachiez que depuis le décès de mon mari, je suis comme perdue dans ma vie et encore plus avec Vanessa, cherchant à combler l’absence de son Papa, lui offrant tout ce qu’elle désire. Au fond de moi, je sais que ce n’est pas forcément la meilleure solution, mais je suis fracturé à l’intérieur, vous comprenez ? »

MOI : « Je comprends tout à fait, Mme LEGOFF! Vanessa est tout aussi perdue que vous, d’où son comportement de rebelle, votre gamine est en manque de vrais repères! Elle m’a avoué regretter que vous ne la punissiez pas comme je l’ai fait, lorsqu’elle fait des bêtises ou se montre désagréable ou insolente avec vous! Elle vous aime profondément et souhaite simplement que vous agissiez comme moi, même si cela implique que ses fesses soient plus d’une fois bien rouges et qu’elle ait du mal à s’asseoir. Je suis certaine qu’en retrouvant une jeune fille enjoué, agréable et heureuse, cela ne pourra que vous aider à faire le deuil de votre époux et, si vous le souhaitez, nous pouvons allez chez moi où se trouve Vanessa, pour le dîner. C’est ma sœur qui garde toute la troupe! »

Elle accepta l’invitation. Et on se dirigea vers la maison, échangeant divers propos. Elle m’avoua qu’elle avait pensé agir dans le bon sens, pour sa fille, ne s’étant pas rendu compte que celle-ci attendait autre chose depuis la mort de son père.

A suivre…….

2 Réponses à “Première fessée pour Vanessa (suite 6)”

  1. Jean Philippe dit :

    Bonjour Chloé,

    L’entretien que vous avez eu avec la maman de Vanessa augure une suite qui me parait plus que favorable pour le bien être de Vanessa. Sa maman a bien compris le message et je pense qu’elle s’apprête à prendre les choses en main
    pour recadrer sa fille.
    En tout cas, BRAVO Chloé pour avoir convaincu sa maman.
    Amitiés
    Jean Philippe

    • Chloé dit :

      Bonjour Jean-Philippe,
      En effet, l’entretien que nous avons eu, plus les échanges lors du dîner ont convaincu Mme LEGOFF qu’elle faisait fausse route avec Vanessa et petit à petit, a repris le chemin bénéfique pour sa fille, mais également pour elle, celle-ci faisant enfin le deuil de son mari! Et aujourd’hui, nous sommes des amies, nous voyant très fréquemment! Quant à Vanessa c’est une jeune fille radieuse, même s’il lui arrive encore de faire des bêtises avec ses 2 copines ou d’avoir quelques écarts.
      Amitiés
      Chloé

Laisser un commentaire

Le journal de L & M |
Un mâle... des mots |
Desirlove |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Peter Capek
| Gregescortme
| La Maid d'Eva