Première fessée, pour Vanessa (suite 5)

Épilogue 3, Nolwen et Vanessa :

Je lui sers une dernière salve plus énergique, la faisant brailler davantage, ce qui ameute les sœurettes qui commencent à dévaler l’escalier. J’arrête mon bras en les entendant et, avant qu’elles n’atteignent la porte du salon, je les renvoie dans leur chambre!

MAMAN CHLOÉ : « Vous remontez immédiatement, sauf si vous voulez prendre la suite de votre grande sœur. »

Je sais que je chagrine Nolwen en leur confirmant que celle-ci est en mauvaise posture, mais c’est le seul moyen pour qu’elles fassent demi-tour. Je garde ma choupinette sur mes genoux pour qu’elle s’apaise. Elle sanglote encore, car je ne l’ai pas ménagée ! Ensuite, je remonte son pyjama sur ses fesses, avant de la relever et de l’asseoir sur ma cuisse gauche, en décalant ses fesses à l’extérieur, pour qu’elle soit plus à l’aise. Elle m’enlace, pose sa tête au creux de mon épaule, pour verser ses dernières larmes. Je la câline, lui caressant les cheveux, avec des mots de réconfort:

MAMAN CHLOÉ : « C’est fini ma chérie, Maman t’a donné la bonne fessée que tu méritais pour ton insolence et tes p’tites fesses doivent te cuire dans ton pyjama, mais c’est fini et si tu veux, je peux le baisser sous tes fesses pour qu’elles refroidissent plus vite ? Tu es pardonnée! »

Nolwen relevant la tête, le visage maculé de larmes et les yeux encore bien brillants, me dit avec une toute petite voix chargée d’émotion:

NOLWEN : « Ohhh, vouiii, M’man! Elles me cuisent beaucoup: ta fessée m’a vraiment fait mal et j’veux bien que tu baisse mon pyjama sous celles-ci, pour sentir l’air frais dessus! »

Avec un petit sourire, je passe délicatement les doigts de ma main sous l’élastique à l’arrière du pyjama et le fait glisser sous ses fesses, tout aussi délicatement! Au passage, comme il s’agit de la gauche, je ressent nettement la cuisson de son popotin, me confirmant que je l’ai, en effet, très bien servie! Je lui demande:

MAMAN CHLOÉ : « C’est mieux ainsi, ma belle ? »

NOLWEN : « Oh oui, M’man, j’sens l’air frais sur mes p’tites fesses! Ça fait du bien, pas comme ta fessée! »

J’ajoute alors, avec un sourire:

MAMAN CHLOÉ : « Je ne doute pas que ma fessée t’ait fait mal! Mais tu sais que c’est son but, pour qu’on s’en souvienne! Maintenant je vais t’expliquer pour Vanessa:

En fait, elle est venue pour me remercier de lui avoir donné cette fessée, même si cela a été inattendue, douloureux et honteux pour elle!

Sa Maman ne l’a jamais fait et Vanessa le regrette: elle m’a avoué faire pourtant beaucoup de bêtises et se montrer parfois méchante et très insolente avec sa mère, qui ne la gronde jamais et ne fait que la couvrir de cadeaux, malgré son mauvais caractère!

Cette dame n’a visiblement pas fait le deuil de son mari! Ta copine s’est confiée à moi, en tout simplicité et honnêteté, et s’est même lâché, en me disant qu’au fond d’elle-même, elle m’aimait, enfin sauf ma main droite! Ce qui nous a fait rire!

Cette confession m’a fait très plaisir me prouvant que Vanessa est en fait une gamine intelligente, seulement à la dérive, par manque de repères!

Je lui ai donc proposé de rencontrer sa Maman et elle a accepté avec enthousiasme! Voilà ma chérie, pour le contenu général de notre conversation et demain, tu pourras demander à Vanessa plus de détails! »

Le lendemain, Nolwen revient du collège en compagnie de Vanessa. Les deux gamines sont très souriantes, ma fille me dit « Bonsoir Maman, c’est nous » en m’embrassant, tandis que Vanessa ajoute avec timidité et le rouge aux joues « Bonsoir, Mada…euh…Ch…Chloé! » ce qui attire cette réponse de Nolwen:

NOWEN : « Tu sais, Vanessa, si Maman t’a permis de l’appeler par son prénom, tu peux le faire sans rougir ça ne m’ennuie pas! Pour moi, c’est MAMAN bien sûr et pour toi, c’est CHLOÉ! N’est-ce pas Maman ? »

MAMAN CHLOÉ : « Absolument, ma chérie! Votre journée s’est-elle bien passée, avez-vous eu de bonnes notes et avez-vous des devoirs ? »

Prises dans leur liesse du retour, les deux gamines se mettent à débiter en même temps leurs résultats, dans une cacophonie plutôt assourdissante et incompréhensible, que je dois stopper! Ayant eu leur cours d’éducation physique l’après-midi, elles portent ‘Short et juste au corps’ dégageant parfaitement les cuisses! J’élève alors la voix, pour les ramener à plus de calme, les retourne sur elles-mêmes, l’une après l’autre, et leur donne à chacune deux petites claques à la lisière short/cuisse, les faisant couiner!

MAMAN CHLOÉ : « Maintenant, les filles je vous écoute, mais l’une après l’autre et dans le calme! Vanessa d’abord, ensuite ce sera à toi, Nolwen.»

VANESSA : « Bah…euh…Ch..Chloé, j’ai eu  un 18 en maths et un 15 en français! »

MAMAN CHLOÉ : « Je te félicite, ma grande! Tu vois que quand tu veux, tu peux bien travailler au lieu de faire ta fanfaronne et ta rebelle auprès des professeurs! Bravo, ma chérie! »

La gamine est aussi rouge qu’une pivoine, mais affiche aussi un petit sourire!

MAMAN CHLOÉ : « A toi, maintenant Nolwen ? »

NOLWEN : « Euh… je n’ai eu qu’un 15 en maths et un 19 en français!  »

MAMAN CHLOÉ :« C’est parfait ma chérie, je te félicite également sachant que tu as un peu plus de difficultés dans la première matière et c’est tout pour aujourd’hui! »

Là, ma fille reprend la parole, avec une tête bizarre et je m’attends à une mauvaise surprise.

NOLWEN : « Euh…non, Maman! Ça ne nous concerne pas toutes les deux. C’est Magalie: elle s’est pris deux heures de colle, par la Prof d’Histoire/Géo pour bavardage intempestif, ayant été rappelée trois fois à l’ordre! Voilà c’est tout pour aujourd’hui! »

MAMAN CHLOÉ : « OH, j’en connais une qui ne va pas être aux anges, et une autre qui va pouvoir bien préparer ses fesses pour sa Maman chérie! Sinon, moi, mes chéries je suis fière de vous! »

Changeant de sujet, j’interroge Vanessa pour le rendez-vous avec sa Maman. Celle-ci semble gênée, affichant une tête déconfite.

VANESSA : « Bah…euh, je lui en ai parlé, hier soir en rentrant et là, elle m’a encore sorti des mots à votre encontre que j’n’ose pas vous répéter! On s’est un peu embrouillées sur le sujet et j’ai foutu le camp dehors, histoire de ne plus l’entendre et qu’elle se calme! Puis j’ai remis ça sur le tapis en rentrant, au vu de mon insistance, un peu insolente j’admets, et comme j’ai précisé que c’était pour mon bien, elle a accepté de vous rencontrer demain soir, après son travail, vers 18h. Çà ira Ch..Chloé ? »

La gamine est trop craquante, ennuyée du fait de la réaction de sa mère et rougissante de son insolence envers elle. Je reprends alors la parole:

MAMAN CHLOÉ : « C’est parfait ma puce et je suis ravie que tu m’aies avoué ton insolence envers ta Maman! C’est sûr qu’avec moi, tu aurais eu du mal à t’asseoir! Par contre, ma chérie, j’aimerais bien, sans te contrarier, savoir ce qu’elle a dit à mon sujet ? »

La môme blêmit d’un coup, s’affolant vis-à-vis de sa mère qui pourrait l’accuser d’avoir cafté. Pour la rassurer, je lui dis:

MAMAN CHLOE : « Ne t’inquiètes pas Vanessa, je suis assez diplomate, et maligne. Ta mère ne soupçonnera pas que ces informations viennent de toi! Je sais ce que pensent les gens de moi, tant à l’école qu’au club et je m’en fiche! Mais cela me donnera un avantage, pour entamer le dialogue, alors si ça te va, je t’écoute ? »

Se dégonflant comme un ballon de baudruche, Vanessa, les yeux dans le vague, me répond avec émotion:

VANESSA : « Vouiiiii, vouiiii, M’ da…Ch… ! Vouiiii, Chloé, j’vous fais confiance! En fait Maman a dit que vous deviez être une mégère marâtre et une vieille sorcière, à l’image de la mère de Cendrillon! »

Ces derniers mots nous font partir dans un fou rire, toutes les trois! J’ai maintenant un angle d’approche avec sa Maman, afin de stabiliser son agressivité envers moi (qui ai fessé sa fille). Je vais pouvoir discuter dans un contexte plus détendu!

A suivre………

7 Réponses à “Première fessée, pour Vanessa (suite 5)”

  1. Jean Philippe dit :

    Bonjour Chloé,

    NOLWEN aurait du réfléchir avant de s’immiscer dans votre entretien avec VANESSA et surtout éviter de vous répondre de façon insolente.
    Cette fessée cuisante lui a remis les idées en place.
    Ce que j’apprécie chez votre choupinette, c’est le moment ou elle se blottit dans vos bras pour se faire câliner. Elle n’est pas rancunière et reconnait ses fautes.
    Amitiés
    Jean Philippe

    • Chloé dit :

      Bonjour Jean-Philippe,

      Nolwen ne s’immisce pas vraiment dans la conversation, elle me saute dessus avec insolence, n’ayant pas la patience d’attendre que je lui donne les détails, de ma discussion avec Vanessa et pète un câble! Entraînant de fait que Maman, décide de mettre le feu à ses fesses et non celle-ci n’est à aucune rancoeur contre moi, se rendant bien compte qu’elle à commis une erreur qui n’est pardonnable qu’après une bonne déculottée. Connaissant parfaitement les règles de la maison, comme chez sa Tante.
      Amitiés
      Chloé

  2. Anne-Sophie dit :

    Bonjour Chloé,
    Nous voyons une petite Nolwen remise à sa place et bien calmée, reconnaissant sa faute.
    J’aime beaucoup le câlin de Pardon, qui montre bien l’amour que vous portez à votre grande fille, car ce n’est pas parce qu’on a châtié sévèrement notre enfant qu’on ne les aime pas, bien au contraire!

    On voit également que Maman Chloé asseoi son autorité envers les 2 choupettes (Nolwen et Vanessa) en les tencant de 2 bonnes petites tapes sur les fesses, qui ne s’avèrent pas d’une grande sévérité mais symboliques…

    De par le fait, que vous aimez, un certain ordre et le rappelez quand celui-ci n’est pas respecté, petites tapes pas très douloureuses mais qui ont le mérite de chauffer un peu le popotin de 2 jeunes petites demoiselles et un tantinet vexant aussi (l’une devant l’autre et ce genre de tape est en général, adressé à des enfants + jeunes), les ramenant à leur place d’enfant, ce qu’elles sont d’ailleurs!

    Hâte de connaître la rencontre des 2 mamans !
    Alors, au boulot chère Chloé ! Et encore Merci de ce joli récit.

    • Chloé dit :

      Bonjour Anne-Sophie,

      Merci pour ce commentaire, plein de bons sens et qui fait plaisir! J’aimerais en recevoir des tonnes du même acabit!
      Car si je suis une Maman strict et sévère, je ne suis nullement une tortionnaire, même si je corrige les insolents (fille ou garçons). Les deux tapettes, sont effectivement plus symboliques que douloureuses, mais ont l’avantage de ramener deux gamines, sur terre!
      Pour la rencontre des Mamans, je suis dessus!

      Amitiés
      Chloé

  3. emmanuel49 dit :

    Quel magnifique récit merci beaucoup Chloé je regrette juste de ne pas avoir vu cette scène de mes yeux….. J’ai moi-même 3 enfants dont la petite dernière a 13 ans mais elle reçoit encore de temps en temps la fessée quand elle n’est pas sage (surtout par sa mère)…. J’attend la suite avec impatience… Merci

    • Chloé dit :

      Bonsoir Emmanuel,
      Merci pour ce gentil commentaire et le compliment, cela fait plaisir. Je suis désolé pour vous, que vous n’ayez pu assister à la scène et la suite arrive, soyez patient.

    • Jean Philippe dit :

      Bonjour Emmanuel,

      Je constate avec satisfaction que la fessée est encore d’actualité dans les familles. Ma compagne qui a 2 enfants de 16 et 12 ans leur donne aussi la fessée.
      Bienvenu parmi nous Emmanuel.
      A très vite
      Jean Philippe

Laisser un commentaire

Le journal de L & M |
Un mâle... des mots |
Desirlove |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Peter Capek
| Gregescortme
| La Maid d'Eva