Première fessée, pour Vanessa (suite 4)

Épilogue 2, Vanessa et Nolwen  :

Vanessa remise de ses émotions et s’apprêtant à repartir chez elle, Nolwen revint de son entraînement, surprise de voir sa copine à la maison, ne comprenant pas sa présence! Il me fallait donc débrider la situation, sans entrer dans les détails sur l’instant.

MAMAN CHLOÉ : « Ma chérie, tu es surprise que Vanessa soit ici, alors que tu n’étais pas présente ! Elle souhaitait me parler, nous avons donc eu une conversation, seule à seule! Voilà, pour dissiper ton étonnement et tu auras les détails, plus tard ! Va donc prendre ta douche, allez oust! »

Nolwen scotchée, mais habituée à ce genre de directives de ma part, n’en demanda pas plus, filant vers la salle de bains pour se doucher et se mettre en pyjama! Celle-ci ne voulait pas la prendre au club, par pudeur et crainte de regards indiscrets! Ce je comprenais ayant reçu quelques plaintes de parents sur le sujet, à cette époque. En tant que responsable administrative du club et garante du bon fonctionnement de celui-ci.

Vanessa souriante et visiblement impressionnée par mon autorité, qu’elle craignait à présent, mais aussi contente de notre conversation privée, me sauta carrément dessus pour m’enlacer et me dire :

VANESSA ; « Merci… ! Merci… ! Merci…M’dame Ch… ! Euh…Chloé ! J’vais demander à Maman quand vous pouvez venir la voir, parce qu’avec ses horaires de travail décalés, elle n’est pas à la maison à des heures précises comme vous, M’dame Ch…Euh, Chloé ! »

La gamine était rouge pivoine, en me débitant sa phrase, comme gênée de m’appeler par mon simple prénom, alors que lors de nos deux premières rencontres, elle n’avait pas hésité à me considérer comme une copine ! Ce qui était très touchant et la serrait fort dans mes bras, en caressant ses cheveux, comme je le fait avec mes filles et lui répondant.

MAMAN CHLOÉ : « C’est comme tu veux, Vanessa, sinon je peux l’appeler et voir directement avec elle ! »

VANESSA : « Non, non, Ch…..euh Chloé,.. ! J’préfères lui d’mander moi-même, compte tenu de sa réaction après que j’lui ai dit pour ma f….. enfin vous comprenez! »

La tenant toujours dans mes bras, Vanessa qui avait relevé la tête et me regardait comme un animal blessé, était trop mignonne, tendre et fondante au possible! Je lui laissais donc le choix des options. D’autant que Nolwen, ressortant de la salle de bains, je ne voulais pas embarrasser davantage cette jolie demoiselle charmante, manquant simplement de repères. Lui faisant alors deux grosses bises sur les joues, celle-ci saluant sa copine d’un signe de la main, elle sorti!

Laissant cette dernière dans l’expectative, qui en pyjama semblait contrariée par cette visite de Vanessa, en son absence et allait commettre l’une de ces erreurs inacceptables, pour moi ! À savoir l’insolence, accompagné d’un langage que je n’apprécie pas! Et ceci, avant même que je puisse combler, ses interrogations légitimes, sur la présence de sa copine!

NOLWEN : « Dis donc! Tu peux m’dire, ce qu’elle foutait là, avec toi? Sans que j’y sois? »

Le tout prononcé sur un ton hautain et un regard sombre ! Me surprenant et me scotchant de la part de ma grande fille, qui s’il lui arrivait d’avoir parfois des écarts de langage, elle s’excusait aussitôt! Mais là, non?

Me fixant intensément, ce que je supporte difficilement de la part, de mes filles, même si je connais leurs caractères de Bretonnes têtues. Respirant profondément pour reprendre mes esprits et ne pas céder à un excès de colère impulsif, mais toujours néfaste! Je répondis calmement, même si je bouillais, à l’intérieur ! Et les fesses de Nolwen, allait bien sentir cette colère interne!

MAMAN CHLOÉ : « Et bien, vois-tu ma chérie! Je m’apprêtais à t’expliquer le pourquoi de sa venue à la maison, en ton absence et je le ferais! Mais auparavant tu vas gentiment et sagement m’apporter tes jolies p’tites fesses, afin que je te rappelle que l’insolence et le langage de charretier, n’ont pas cours avec Maman! »

Bien entendu ma fille, se mît à pâlir, car mon énoncé était très clair, lui assurant une bonne fessée et elle l’avait parfaitement compris!

NOLWEN : « Oh, nonnnn, nonnn, M’mannnn! Pas la fessée, j’t’en prie, ça fait trop mal! J’te d’mande pardon! »

MAMAN CHLOÉ : « C’est trop tard, ma Choupinette et puis ce n’est pas la première que tu vas recevoir, depuis tes 5 ans! Pas comme pour ton amie Vanessa !! Alors viens ici, tout de suite et ne m’oblige à venir te chercher, sinon !!!!!! »

Apeurée et pleurnichant, sachant que les fessées de Maman pour elle (11 ans), n’avaient rien de comparables avec celles, des crevettes de sœurette! A chaque fois, c’était une déculottée plus longue et insupportable, qui la faisait crier sans retenue et pleurer à foison! Approchant à petits pas et s’arrêtant à environ un 1m50 de moi, je me penche en avant et lui attrape le bras, la faisant basculer aussitôt au travers de mes cuisses, ce qui entraîne ses suppliques larmoyantes!

NOLWEN : « NONNNN, NONNNN, M’MANNNN! PAS LA FESSEEEEE, J’VEUX PAS! »

Malgré que ses petites sœurs soient à l’étage et doivent tout entendre, ma fille s’exprime sans retenue, envahie par la peur de ce qui l’attends et entre deux sanglots, sa voix se radoucit pour me supplier, de ne pas baisser sa culotte de pyjama, sous lequel elle n’a rien, sauf ses fesses!

NOLWEN : « M’mannnn, j’t’en supplie, pas la culotteeee! C’est honteux et ça fait trop mal, à cul nu! »

Ma grande fille est criante de sincérité et de vérité, ayant une trouille bleue pour la fessée à venir, sur son popotin nu! Sauf que tant pour elle, que pour ses sœurettes, Vanessa, ma nièce ou mon neveu! Je ne déroge pas à ma règle : La fessée c’est cul nu!

Pour ne pas la faire languir, trop longtemps, j’attrape l’élastique du pyjama et le descends d’un coup sec jusqu’aux genoux et ramenant ma main, je déverse alors sur ses fesses une averse de grêle claquantes et torrides! La faisant crier immédiatement, j’avoue que je n’y vais pas de main morte, mon intention étant de lui filer une dégelée carabinée, sans interruption! Son écart insolent envers moi, n’étant mu que par le fait de retrouver sa copine chez nous, alors qu’elle n’était pas là!

A suivre…..

6 Réponses à “Première fessée, pour Vanessa (suite 4)”

  1. Anne-Sophie dit :

    Bonjour Chloé,

    Bel épisode de transition, avec au passage, une bonne fessée pour votre grande fille! Lui rappelant que l’impolitesse et l’insolence, n’étaient pas les bienvenus à la maison…
    A quand la suite? Vous nous tenez en haleine chère Chloé!

    • Chloé dit :

      Bonjour Anne-Sophie,

      Merci pour ce petit commentaire, très sympa! Oui, je vous tiens en haleine, mais c’est le privilège de la narratrice qui gère l’histoire, à sa guise! Mais rassurez, elle ne devrait pas tarder!
      Amicalement
      Chloé

  2. Jean Philippe dit :

    Bonsoir Chloé,

    Comme Anne Sophie, j’ai hâte de découvrir la fin de votre récit et surtout l’état de votre Choupinette se relevant de vos genoux, en larmes, se frottant
    certainement le popotin qui doit être écarlate
    Amitiés
    Jean Philippe

    • Chloé dit :

      Bonsoir Jean-Philippe,

      Vous êtes tous pressés! La suite est en préparation, avec quelques surprises que vous trouverez surement passionnantes! Mais rappelez-vous bien que l’aventure de Vanessa (ou saga pourrais-je dire) avec moi, a démarré il y a quatre ans! Nolwen et Magalie n’avait que 11 ans et Vanessa 12!
      Amitiés
      Chloé

  3. Anne-Sophie dit :

    Bonjour Chloé,
    C’est d’autant + riche d’avoir ce recul de 4 ans ! Où vous pouvez narrer les différents vécus ainsi que les leçons tirées…

    • Chloé dit :

      Bonjour Anne-Sophie,
      Vous avez tout à fait raison! Car après cette première expérience pour Vanessa, il y en eu d’autres pour les trois inséparables.
      Chloé

Laisser un commentaire

Le journal de L & M |
Un mâle... des mots |
Desirlove |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Peter Capek
| Gregescortme
| La Maid d'Eva