En guise d’introduction.

Du refoulement à l’action, il existe mille façons pour chacun d’exprimer un fantasme. J’ai choisi la première durant des années car il me semblait impossible qu’il puisse en être autrement. La fessée étant devenue à ce point politiquement incorrecte, comment pouvais-je songer à coucher par écrit les scènes que mon imagination me présentait ? La découverte des ouvrages de la collection des Orties Blanches a répondu à cette crainte. Ces merveilleux textes ont subi les foudres d’une censure dans les années 50 marquées du retour de l’ordre moral et je n’en ai jamais retrouvé l’esprit dans des écrits contemporains qui teintent l’univers érotique d’un certain esprit de sérieux. C’est en hommage à cette prose à la fois libertine et puérile que je présente les contes qui vont suivre. Ils sont à prendre pour ce qu’ils sont, des produits d’imagination mettant en scène des personnages FICTIFS. Ils ne sont à rattacher à aucun débat et ne répondent à aucune coutume ou jugement moral qui règlent notre réel. Qu’ils plaisent donc à ceux qui connaissent les méandres où vous entraîne un fantasme aussi puissant que celui de la fessée de m’accompagner dans ces rêveries. Et si certains d’entre vous veulent faire partager les leurs, ce sera bien volontiers à la condition qu’il respecte la règle d’or énoncée par Monsieur Alain Lambercier dont je veux ici saluer le remarquable travail : « NI PEDO NI PORNO » .

Tony X |
Pipisex |
Dirty Pantie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Entregaypartouzeur